Babelio

Mon profil sur Babelio.com

vendredi 31 mai 2019

Ça c'est de l'art : Léonard de Vinci



Synopsis :  
Saviez-vous que La Joconde a voyagé à bord du paquebot France en 1962 ? Que Léonard a imaginé rébus et devinettes pour divertir la cour milanaise ? Qu’il est peut-être l’architecte de l’escalier du château de Chambord ? Qu’Andy Warhol a imaginé un cycle d’oeuvres inspirées de La Cène ?  Ça, c’est de l’art, une collection pour (re)découvrir les grands artistes en 40 notices illustrées. • Une sélection précise d’oeuvres incontournables et inattendues • Des repères visuels clairs : chronologies, cartes, graphiques • Des encadrés variés : anecdotes, mises en contexte, influences 

Avis :  
Je remercie chaleureusement l’équipe de Babelio, l’auteure : Hayley Edwards-Dujardin ainsi que la maison d’édition Chêne pour l'envoie de ce magnifique livre.  
La première chose à dire qui n’a pas de rapport avec le contenu du livre mais qui me semble important de préciser, c’est le prix de l’ouvrage : 14,90e, quand j’ai vu cela je suis restée bouche-bée ! Un si bel ouvrage avec des illustrations magnifiques, des informations/anecdotes ultra précises, des citations, bref un ouvrage sublime qui nous donne de vrai fait historique à un si bas prix c’est extrêmement rare, alors pour les amateurs d’arts : foncez !  
Bien, maintenant passons à l’ouvrage en lui-même et des merveilles qu'il contient. Les premières pages sont réservées à une rapide biographie très ludique avec des citations, des frises, des anecdotes, une carte... ce livre peut tout à fait être lu par ou à des enfants, je l’ai fait lire à mon petit frère et il a beaucoup aimé !  
La seconde partie est réservé aux œuvres, plans de Léonard de Vinci (car je vous le rappelle, Mr de Vinci était multi-tâches : peintre, sculpteur, inventeur...), elle est divisée en deux sous-parties : “Les Incontournables” et “Les Inattendu”. Chaque doubles-pages est réservé à une œuvre (sauf exception par exemple pour “La cène” qui en a 4), sur la page de droite on y retrouve l’œuvre et sur la page de gauche plein d’informations diverses et variées sur l’œuvre.  Ce livre est une vraie pépite pour la culture mais aussi pour les yeux ! C’est le genre de livre qui s’apprécie, comme un bon repas dans un restaurant gastronomique, on ne se précipite pas pour le finir, non, on le déguste ! Et c’est exactement ce que j’ai fait avec ce livre, j’ai apprécié chaque page, chaque paragraphe et chaque illustration. 
Comme vous vous en doutez certainement, ses œuvres les plus célèbres y sont, comme “La Joconde”, “La Cène” ou encore “L’Homme de Vitruve” mais il y a aussi des œuvres un peu moins connus du grand public comme “La carte de la Toscane Occidentale”, c’est un recueil très varié qui mélange tableau, plan et esquisse.  
Personnellement, j’ai adoré découvrir “L’Homme de Vitruve”, c’est une œuvre que je trouve très complexe, très travaillée et plein de symbolisme, j’ai appris que Léonard était un adepte de “l’écriture en miroir” car il était gaucher, que ce croquis viens tout d’abord d’écrit d’un architecte...  
En résumé, que vous soyez petit ou grand, amateur d’art ou férue d’histoire, ce livre est fait pour vous ! Je le conseil même aux personnes qui ne comprennent pas l'art ou ne s’y intéresse pas, ce livre vous donnera envie d’en découvrir toujours plus !  

lundi 27 mai 2019

La Veilleuse d'âme tome 1 : La voie des morts



Synopsis : 
Maya, jeune anthropologue en herbe, a le don de communiquer avec les âmes des morts et les aide à passer dans l’au-delà. En volant au secours d’une âme perdue, elle traverse un mystérieux tableau et se retrouve transportée à des années-lumière de la Terre. Presque aussitôt, elle se retrouve au cœur de conflits interplanétaires et accepte de servir de marionnette afin d’éviter l’exploitation des âmes égarées. Mais ne risque-t-elle pas de s’égarer elle-même dans ces conflits ? Ne risque-t-elle pas de faire le jeu de despotes en quête de pouvoir ? 

Avis :  
Quand j’ai vu ce livre sur simplement pro, je me suis dis : il me le faut absolument (alors que j’ai un bac à réviser) et j’ai eu beaucoup de chance, car l’auteur et la ME m’ont donné l’occasion de le chroniquer et donc de vous partager ce coup de cœur.  
Ce roman qui est un roman de sciences fiction, un genre que je n’ai jamais chroniqué et pour cause : je n’en n’avais jamais lu ! Je n ‘aurai pas pu mieux tomber pour découvrir ce genre assez spécial pour une habituée des romances et thriller !  
On retrouve Maya, une jeune anthropologue au don un peu spécial : elle peut voir et communiquer avec l’âme des morts, un peu comme Charley Davidson ou Mélinda Gordon (Ghost Whisperer). Un jour, elle rencontre l’âme d'une petite fille qui semble avoir du mal à communiquer, alors, quand elle la voit près d’une forêt, Maya n’hésite pas et y pénètre. En avançant, elle découvre un drôle de tableau, l’envie de le traverser est très présente, surtout que la petite fille y est passé, alors ni une ni deux, Maya traverse le tableau et se retrouve... Dans une autre ville ? Pays ? Planète ? Elle n’en a aucune idée, mais sur l’instant, le plus important c’est de survivre. En tout cas jusqu’à l’arrivée de ses mystérieux soldats ? Comment ont-ils su où Maya se trouvait ? Mais surtout, qui sont-ils et que lui veulent-ils ?   
J’ai énormément aimé le personnage de Maya, tout simplement car elle me ressemble beaucoup, et j’ai donc pu m’y attacher très vite. Maya est une jeune fille avec un esprit très vif, elle est très intelligente et débrouillarde grâce à son frère et meilleur ami qui sont tous deux militaires de carrières. L’anormal pour elle ne l’est pas, alors quand on lui dit qu’elle a atterrit sur une autre planète, elle nous fait grâce d’une crise de larmes et de panique.  
Concernant les autres personnages, j’ai énormément aimé Shakes et Crysler, deux personnages importants et de caractère vraiment différent, Shakes est un garçon ayant l’apparence d’un jeune ado de 14 ans, alors qu’il en a beaucoup, beaucoup plus... Crysler quand-t-à lui, est un guerrier aussi impitoyable que froid mais il a son charme et on arrive vite a l’apprécier tout comme Shakes !  
Je n’ai pas ressentis d’ambiance particulière, mise à part cette sensation de.. Comment dire.. Vous voyez quand vous êtes pris dans un film/série/livre et que vous attendez avec impatience la suite ? Vous être fébrile de savoir ce qui va se passer, et bien dépassé les cent premières pages, j’étais dans cette état-là !   
J’avoue avoir été très perdu lors des cent premières pages pour plusieurs raisons : déjà, j’ai eu du mal à m’accrocher à l’histoire, il m’a fallu un temps d’adaptation pour commencer à comprendre les différents mots “technique” et les assimiler (merci le glossaire en fin de roman !), ensuite, je n’ai pas l’habitude de lire un roman avec des chapitres aussi long (une trentaine de page environ) et enfin, il ne se passait pas grand-chose. Mais une fois dépasser le stade de ces cent pages, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher le roman, je le lisais dès que je pouvais, allant même au lycée une heure plus tôt pour me caler en permanence pour le dévorer, les chapitres que je trouvais trop long étaient désormais trop courts ! Vous l’aurez compris, j’ai eu un gros coup de cœur sur ce roman !  
En conclusion, une très belle découverte pour moi, je ne m’y attendais absolument pas ! Bien que du vocabulaire un peu compliqué pour moi, j’ai persévéré et j’ai bien fais ! Qu’une hâte, pouvoir lire le tome 2 ! Un roman parfait pour les fans de sciences fictions, un peu moins pour les fans de romance même s'il en a une très légère qui arrive à la fin, mais ce n’est absolument pas le thème principal. 

mercredi 1 mai 2019

Indomptable Aquitaine




Synopsis : 

France, 1137 Après avoir longtemps guerroyé et fait prospérer l'économie de ses domaines, il est temps pour le comte de Champagne de se trouver une épouse. La belle Héloïse, fille du comte d'Angoulême, lui conviendrait tout à fait : elle est ravissante, racée et s'avère un excellent parti. Mais les mœurs légères de la cour d'Aquitaine, au sein de laquelle la jeune fille a grandi, l'inquiètent. Pour éprouver la vertu et la droiture de sa future, Guillaume convient alors avec le père de la demoiselle d'un arrangement... plus que discutable. Un marché qui pourrait fort bien lui coûter l'amour de la jeune femme... Un jeu entre désir, honneur, passion, amour et rancœur au temps des ducs d'Aquitaine et des comtes de Champagne... Aurélie Depraz signe là son 3e roman historique et nous transmet sa passion à la fois pour le Moyen-Age et pour sa région d'adoption : l'Aquitaine. 


Avis : 

Aujourd’hui je viens vous parler d’une petite nouveauté d’Aurélie Depraz : “Indomptable Aquitaine”. Un nouveau roman un peu plus complexe qu’a l’accoutumé, les faits historiques sont beaucoup plus présents et détaillés ainsi que la géopolitique, un avantage pour ceux donc la romance n’est pas un thème qu’ils aiment particulièrement ou à petite dose, ils pourront apprécier l’exactitude et la précision des faits historique ainsi que la complexité de la géopolitique. Aurélie est très forte pour réussir à mélanger tout ça et ainsi sortir un vrai d’œuvre à chaque fois !  


Petite plus, elle change à chaque fois d’époque et de pays ce qui nous fait voyager et apprendre de nouvelle culture et coutume dans chacun de ses ouvrages. Grâce aux descriptions précises, on arrive à s’immerger totalement dans ses histoires.   


Indomptable Aquitaine relate l’histoire du Comte de Champagne, visionnaire né et ayant la géopolitique et l’économie dans le sang, il fit prospérer ses terres avant de décider de prendre une femme parce qu’il a besoin d’un héritier. Héloïse, fille du Comte d’Angoulême sera l’heureuse élue. Cependant, la cour d’Aquitaine n’est pas vraiment réputée pour être une cour vertueuse, bien au contraire ! Et c’est pour cela que le Comte de Champagne passera un pacte avec le père d'Héloïse qui pourrait lui coûter chère ! 


J’étais assez mitigée après avoir lu le résumer et le début de l’histoire : je n’ai pas beaucoup apprécié le pacte qu’à fait Guillaume mais surtout la raison : prouver la pureté de sa promise, étant une femme de XXIè siècle, je me suis sentie un peu offensée ! Mais j’ai relativisé : c’est comme cela que ça se passait au Moyen Âge. Au début du livre, les femmes ne sont pas vraiment bien considérées, elles sont là seulement pour enfanter et non régner, mais il ne faut pas oublier qu’il y a eu des reines célèbres qui on sut régner seule et efficacement (bon je vous l’accorde c’est surtout en Angleterre et ce n’est pas arrivé souvent car même s'il n'avait aucune loi contre, c'était assez mal vu). Mais après avoir passé ce stade, je me suis plongé à fond dans l’histoire comme d’habitude ! 


Les personnages sont très attachants, chacun à leur manière, Guillaume IV de Blois est un homme charismatique et ténébreux, malgré ses petits défauts, on a très envie de se trouver à la place d’Héloïse ! Comme nous, Héloïse est conquise par Guillaume mais refuse de l’admettre, en effet celui-ci est assez grossier et Héloïse n'est pas une fille facile ! Héloïse est une femme assez indépendante et forte pour l'époque, ses paroles sont toujours justes 


Bien qu’étant une romance, Aurélie a su combiner réalité et romance, on sent dans le personnage de Guillaume, que c’est un seigneur qui ne pense pas qu’au femme mais avant et surtout au maintien de la paix dans ses terres et à sa prospérassions. Il ne se laisse pas dominer et diriger par ses sentiments, même s'il y a un réel coup de foudre !  


En conclusion, si vous souhaitez vous immerger dans l’histoire français avec une touche de romance pour bien faire passer tout ça, je vous conseille à 100% ce roman ! Les personnages sont réels : ils ont de vraies réactions logiques ce qui est appréciable dans un roman historique. 

Comme une aurore dans la brume

Synopsis :     Sørjevik , Norvège, 871     Haakon est furieux. Son jarl et meilleur ami,  Loken , lui a imposé de s’occuper de la ...