Babelio

Mon profil sur Babelio.com

dimanche 21 avril 2019

Le Linceul Apocalypsis



Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler du roman de Sébastien Cataldo : Le Linceul Apocalypsis 

Synopsis :  
C'est par un coup de fil que la vie de Déborah va être bouleversée Anéantie par la mort de son fils et de son mari, Déborah se plonge dans le travail. Dans une existence vide de sens, le désespoir l'envahit jour après jour. Pourtant, une lueur renait quand elle apprend qu'elle est l'héritière d'un fil prélevé sur la plus grande relique de la Chrétienté : le suaire du Christ. Elle se lance alors dans une enquête où les énigmes sont millénaires pour prouver la véracité de cette relique. Allié à un inconnu de l'ombre qui exhumera les dossiers cachés du Vatican, et dans un compte à rebours implacable, elle n'aura de cesse de lutter contre les hommes d'une société secrète qui emploieront tous les moyens pour la faire taire. Son sang devra-t-il couler ? Sera-t-elle une victime ou l'instigatrice d'un secret encore plus grand ? Plongez au coeur de ce qui pourrait être le secret le mieux garder depuis la mort du Christ. La preuve physique de sa résurrection… La réalité plus fort que la fiction ? Basé sur des découvertes scientifiques réelles, ce thriller passionnant vous plongera dans l'univers mystérieux du suaire de Jésus. 

Avis : 
Vous savez mon amour pour les livres où je peux me divertir et apprendre en même temps, que ce soit des faits historiques ou du vocabulaire. Alors oui, je sais qu’il existe des livres spécialisés dans ça, mais je trouve plus sympa d’apprendre sans s’en rendre compte, vous savez le “apprendre en s’amusant” quoi ! Et ce livre rentre parfaitement dans cette case, j’ai pu vraiment apprendre beaucoup de chose sur le Linceul de Turin et me plonger dans une histoire en même temps, ce qui fait que je n'ai pas trouvé le livre barbant et long (ce qui peut m’arriver avec les livres d’histoires). Quand je lis, il m’arrive assez souvent de sauter les trop longues descriptions car je déteste ça, mais dans ce livre, il ne vaut mieux pas si on veut en comprendre la subtilité mais surtout pour apprécier sa lecture.  J’ai choisi cette lecture spécifiquement pour ça, j’ai adoré me plonger dans les mystères de Dan Brown et Philippe Raxon alors j’étais sûr d'apprécier celui-ci !  
Même si je l'ai adoré et que ces chapitres sont vraiment courts (et j’ai beaucoup aimé ça !), j’ai dû faire des pauses, ça m'a aidé à réfléchir à ce que je venais de lire, et faire des recherches sur quelques chose que j’avais lu et qui m’avait intrigué. J’ai donc passé pas mal de temps sur ma lecture alors que le livre (papier) en soit n’est pas un pavé (217 pages), en tout cas pour moi qui suis habitué à lire des romans de 300/400 pages voire plus ! Petite anecdote : j’ai trouvé cela drôle que l'héroïne principale se nomme Déborah et qu’elle soit chrétienne alors que ce prénom est donné généralement à des petites filles juives.  
Le début m’a assez dérouté, je n’ai pas tout de suite compris et j’avoue m’avoir dit “d’en quoi je me suis embarqué”, mais après quelques chapitres, les zones d’ombres se sont éclaircies et j’ai pu vraiment aimer ma lecture. Déborah m’a extrêmement touché dans son malheur et j’ai compris pourquoi elle entreprenait cette quête de "prouver que le Christ a bien existé”, après avoir posé la question au prêtre de son église et n'avoir rien obtenue de sûr, elle se plonge à corps perdu dans la piste que son ami lui a donné : le linceul du Christ. De là débute sa quête, recherche, lecture, prise de note, Déborah fera tout pour mener à bien sa quête.  
L’ambiance assez sombre, triste m’a autant plus que déplut, je m’explique : cette ambiance était obligatoire pour le roman, ce n’était pas possible qu’on ait une ambiance joyeuse alors que Déborah venait de perdre sa famille mais en même temps cette ambiance m'a mise mal à l'aise et c’est aussi pour cela que ce roman est excellent, il arrive à nous transmettre toutes sortes d’émotions et de ressentis.  
En conclusion j’ai beaucoup aimé ce roman grâce aux faits historiques, à l'ambiance et surtout le thème choisis : en tant que croyante, je me suis, en même temps que Déborah, posé des questions ce que je trouve vraiment très bien. Ce n’est peut-être pas ce que recherchais l’auteur, mais son roman m’a permis de me remettre en question.  

Auteur : Sébastien Cataldo
Pages : 217
Edition : Auto-édité 
        Publication : Mars 2015 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Conclusion de la box de Mai

  Bonjour !    Je vous retrouve pour un petit bilan de ce mois de mai avec une box au top ! Et je le confirme, c’est bien ma box préférée ! ...