Babelio

Mon profil sur Babelio.com

lundi 18 février 2019

Mon joli monstre

Synopsis :

Lorsqu’il commence à donner des cours particuliers à Julien, un jeune homme de 18 ans en retard scolaire, Maxime découvre un élève extrêmement timide et réservé, qui très vite commence à l’intriguer. Il comprend que les problèmes scolaires du garçon sont surtout liés à son manque de confiance en soi, et aux moqueries dont il est victime au lycée, principalement en raison de sa petite taille.

Prenant conscience de la noirceur de l’état d’esprit de Julien, et de ses pulsions suicidaires, Maxime tente de l’en détourner par tous les moyens. Il essaye de l’aider à retrouver une meilleure estime de soi, et à cesser de se considérer comme un “monstre”. Et pour cela, l’appel de la chair se transforme en un allié précieux… Une relation sensuelle mais compliquée se met en place entre le prof et l’élève, avec des enjeux de plus en plus pressants…

Le nouveau roman de Pa’ Farouche vous entraînera dans un déluge d’émotions fortes et parfois contradictoires, où se mêlent questionnements psychologiques et sensualité à fleur de peau…



Avis : 

Ce roman m’a beaucoup touché, il parle d’homosexualités, de sexe, d’harcèlement, de dépression… 
On rencontre Julien, un jeune homme en retard scolaire qui est extrêmement timide, il complexe sur sa taille, il n’a pas d’ami et se fait appelé le monstre au lycée. Dans sa tête des idées suicidaires germent, seul rayons de soleil, son professeur de cours particulier Maxime qui est tout l’opposé de lui. Très vite une attirance se forment entre les deux et Maxime fera tout pour remettre sur pied Julien. 

Il y a une sorte de relation prof/élève qui peut en déranger certain, mais rassurez vous, il ne s’agit pas d’un vrai professeur mais d’un étudiant qui donne des cours et l’élève à 18 ans, alors plus d’excuse pour ne pas lire ce magnifique roman ! 

Julien est un personnage très complexe, il est d’une timidité maladive, il est vite déstabilisé quand on le regarde mais Maxime réussis à percer ses barrières et l’initie aux relations sexuelles, Julien n’avait jusque-là jamais eut de relation et difficile de dire à tout le monde qu’il est gay à cause de sa timidité. Il se contentait jusque là de se masturber. En fouillant un peu, Maxime découvre des dessins assez alarmant sur la santé psychologique de Julien et décide coute que coute de le détourner de ses idées suicidaires 

J’ai beaucoup aimé Maxime également, il me ressemble assez, sans gêne (dans le bon sens), honnête, impudique, franc, j’ai réussis à m’attacher à lui grâce à ça et surtout grâce à son envie de sauver Julien. 

La plume est très agréable, même si dans certains passages il y a peu de dialogue et beaucoup de paragraphe, cela n’alourdis le texte comparé à d’autres romans. 

Le sujet du harcèlement n’est pas à proprement parlé mis en avant, mais on y vient quand même, mais le sujet le plus est important est celui du suicide, et j’ai trouvé que l’auteur en parlé avec justesse, il a su mélanger le côté sexe et le côté sérieux pour en faire un roman juste splendide, c’est une nouvelle fois pour moi un gros coup de cœur, tout comme Deuxième Chance de Marie-Paule Dunant 

Auteur : Pa’ Farouche
Pages : 191 (numérique)
Édition : auto-publié

Parution : juin 2018

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Conclusion de la box de Mai

  Bonjour !    Je vous retrouve pour un petit bilan de ce mois de mai avec une box au top ! Et je le confirme, c’est bien ma box préférée ! ...