Babelio

Mon profil sur Babelio.com

jeudi 22 novembre 2018

Qui a encore le temps de tomber amoureux ?


Synopsis :
"C’est dans la rencontre des corps et des êtres, dans la dédramatisation du sexe, que je suis le plus à l’aise. La libération sexuelle a été récupérée par le marché et on utilise la liberté comme argument commercial. L’amour physique, lui – pas le sexe sexuel mais l’amour sexuel – est dénigré.
Quand j'écris des romans d’aventure, des histoires du futur, ma plume revient toujours dessiner les courbes d’un sein, d’une verge, la rencontre des lèvres et des bassins.
J’aimerais qu’on me prenne pour un auteur sérieux, je voudrais être un adulte responsable façon 1930, avec le chapeau et la redingote. Au lieu de ça, je suis un auteur porno."
Ainsi s'amuse Anaël Verdier sur une quatrième de couverture qui pourrait faire office de préface à ce livre qui explore les questions de l'amour, du désir, de l'ambition, et de l'impossible (?) mariage des trois.

*Hors norme relationnel*
Les histoires de ce recueil caressent tour à tour la crudité et poésie des sentiments autant que des corps et des étreintes, variété des paradigmes relationnels, triangles amoureux, idylle obsessionnelle, amour platonique, érotisme savant, sexe joyeux, aventures de passage, rencontres, ruptures, fantasme et réalité s'entremêlent au fil des pages pour dessiner un patchwork représentatif de la diversité amoureuse.
L'auteur esquisse ici un panorama de la question amoureuse qui ne se veut ni exhaustif ni universel mais espère encourager le lecteur à interroger sa propre place dans l'écologie sentimentale et sexuelle, sans dramatisation de l'un ni de l'autre. 

*Plaisir textuel*
Le théâtre se mêle ici à la nouvelle et à la p'tite vite littéraire pour varier les plaisirs et les portes d'entrée dans l'univers amoureux des personnages qui peuplent ces pages.

*Avertissement*
Certains des textes de ce recueil contiennent des relations sexuelles consensuelles, explicites et non simulées. Si vous êtes facilement choqué par les choses du corps, ce livre n'est sans doute pas pour vous.

Avis :
Pour une fois je vais commencer ma chronique autrement. C’est assez rare que je dise le pourquoi ce livre m’a attirer plus qu’un autre, mais c’est ce que je vais faire pour « Qui a encore le temps de tomber amoureux ? »
J’ai choisi ce roman pour son titre, je n’ai même pas lu le résumé, seulement le titre. 
Ce titre reflète -selon moi- la société d’aujourd’hui mais plus particulièrement ma génération, à ce jour, beaucoup de relation commence car on ne veut pas être seul et faire qu’on veut faire comme les autres, très peu de couple ce créer sur une base de sentiments amoureux, de sentiments tout court même. 

Beaucoup de mes amis me disent «les sentiments se développent avec le temps ». Non. Non les sentiments ne se développent pas avec le temps, les sentiments sont présents avant la relation, sortir avec quelqu’un et se dire « je l’aimerai peut être un jour » ne me semble pas correcte, déjà pour la personne avec qui on est en relation, mais également pour soi. 

En résumé, vous vous dites «je veux faire comme les autres et être en couple, je me mets avec quelqu’un et avec un peu de chance je ressentirai peut être quelque chose pour lui » 

Pensez vous que c’est juste envers vous même ? Envers la personne avec qui vous êtes ? 

Allez vous faire pareil pour choisir votre futur mari et/ou le père de vos enfants ? 

C’est pour toutes ces raisons que ce roman m’a en quelque sorte appelé, le titre pouvais n’avoir aucun rapport avec ce que j’ai dis plutôt, mais je ne m’en souciais pas, je savais que j’allais l’aimais. 

Parlons maintenant du roman, je ne vais pas vous faire une présentation des personnages car il y en a beaucoup, et ils n’ont pas tous des noms, car c’est un recueil de micronouvellles et de nouvelles mais aussi d’une pièce de théâtre, toutes parlent des relations amoureuses et du sexe, explicitement ou non, poétiquement ou pas. Chaque nouvelle a quelque chose de particulier qui m’a fait toutes les aimés de manière différente, mais le point commun entre toute sont la magnificence des mots choisis, des descriptions, l’auteur a une plume juste magnifique qui n’est pas assez connu, on devrait en parler de par tout ! 

Pour tout dire, j’ai même hésité à en parler à ma professeur de français lorsqu’on a parler des premières rencontre amoureuse, je ne l’ai pas fais pour une raison un peu bête dira t-on, mais quand je veux partager quelque chose avec un de mes professeurs, il faut que je me sente un minium proche de ce professeur, j’ai parlé de ce blog qu’à peu de personne et quelques professeur en font partie car j’ai confiance en eux, ma professeur de français c’est autre chose, c’est une très bonne professeur mais elle n’est pas assez proche des élèves comme ma professeur d’anglais renforcé ou de littérature anglaise. Fermons cette parenthèse et continuons de parler du roman. 

Certaines ne font que quelques pages, mais elles vous transportent et vous font rêver. Comme je l’ai dis plus tôt, elles parlent toutes de sexe mais de manière très poétique, ce qui selon permet de faire découvrir le genre érotique à plus de personne qu’un roman normal avec moins de poésie et plus de mots explicites. 

Le petit plus de ce roman est, je trouve, la mise en page très aérée, elle permet une lecture beaucoup plus fluide et est parfaitement adapté au dyslexique. 
En conclusion, si vous voulez en prendre pleins les yeux je ne peux que vous conseiller ce magnifique roman !


Auteur : Anaël Verdier
Page : 232
Édition : Auto Édition 
Parution : 12 avril 2018


Merci de m’avoir offert votre livre et permit de voyage dans votre univers, j’en ai apprécier chaque seconde !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Conclusion de la box de Mai

  Bonjour !    Je vous retrouve pour un petit bilan de ce mois de mai avec une box au top ! Et je le confirme, c’est bien ma box préférée ! ...