Babelio

Mon profil sur Babelio.com

jeudi 22 novembre 2018

Onanisme général

Disclamer : je n’oblige en aucun cas à lire ce roman ou ma chronique, les deux pouvants choquer les plus jeunes (mais aussi les adultes un peu... timides !), il n’y a pas de propos vulgaire ou violent dans la chronique ou le roman mais ils parlent d’un sujet tabou pour certain : la masturbation. 

J’évite de mettre la couverture comme je le fais en général pour ne pas choquer mes jeunes lecteurs qui sont une grande partie de mon lectorat (Zeppo désolé !)


Synopsis :
L’onanisme, ou plus vulgairement la « branlette », a longtemps été décriée comme synonyme de perversion. Mais comme beaucoup d’activités liées au sexe, le XXème Siècle a été beaucoup plus clément avec cette relation que l’on a avec notre main. Aller jusqu’à dire que l’onanisme s’est démocratisé, ce serait exagéré. C’est donc avec délice et justesse (parfois avec humour) que l’auteur se plonge dans cette pratique. Loin de n’être qu’un acte égoïste, l’onanisme pourrait bien s’avérer une véritable pratique sexuelle comme les autres, après lecture de ce recueil de 10 nouvelles !

Avis :

Bonjour ! Aujourd’hui je reviens avec un recueil de nouvelles assez particulier qui ne plaira pas à tout le monde : Onanisme général de Zeppo 
Faisons un peu de vocabulaire : Onanisme qu’est ce que c’est ?
D’après Wikipedia, «l’onanisme désigné en français, les pratiques individuelles de masturbation» donc vous l’aurez compris, les tabous je m’en contre fiche ! Aujourd’hui on parlera de masturbation un point c’est tout ! 
Ce recueil de nouvelle parle donc de masturbation, ce sont des nouvelles assez courtes, chacune décrivant un moment ou la vie du personnage assez rapidement avant de passer au cœur du sujet. 
Ce que j’ai aimé dans ce recueil, c’est qu’on a pas à faire qu’à un type de personne, par exemple la grande blonde à forte poitrine et le grand brun ténébreux, il y a des belles personnes oui, mais aussi des personnes qu’on pourrait qualifier de laides, c’est très diversifié, tout comme les histoires en elles mêmes, on n’a pas toujours le même schéma avant d’arriver à la partie la plus intéressante. 
La plume de l’auteur est toujours aussi magnifique, il arrive à nous faire ressentir chaque émotion vécu par les personnages brillamment, même si les nouvelles sont assez courtes ! On arrive même à s’attacher à presque tout les protagonistes !

En conclusion, une lecture que j’ai apprécié (comme toute de Zeppo, il faut vraiment que je me les procures en papier !) , mais j’ai encore plus aimé d’en parler sur mon blog pour briser un peu les tabou et vous faire découvrir de véritables trésors ! Je ne le dirai jamais assez, mais qu’à,son n’aime pas une lecture et/ou un auteur, on est vraiment pas obligé de descendre l’auteur et/ou son roman ! Les avis négatifs oui ! Les avis méchants non !


Auteur :  Zeppo
Page : 158
Édition : auto édité 

Parution : 15 octobre 2018

Qui a encore le temps de tomber amoureux ?


Synopsis :
"C’est dans la rencontre des corps et des êtres, dans la dédramatisation du sexe, que je suis le plus à l’aise. La libération sexuelle a été récupérée par le marché et on utilise la liberté comme argument commercial. L’amour physique, lui – pas le sexe sexuel mais l’amour sexuel – est dénigré.
Quand j'écris des romans d’aventure, des histoires du futur, ma plume revient toujours dessiner les courbes d’un sein, d’une verge, la rencontre des lèvres et des bassins.
J’aimerais qu’on me prenne pour un auteur sérieux, je voudrais être un adulte responsable façon 1930, avec le chapeau et la redingote. Au lieu de ça, je suis un auteur porno."
Ainsi s'amuse Anaël Verdier sur une quatrième de couverture qui pourrait faire office de préface à ce livre qui explore les questions de l'amour, du désir, de l'ambition, et de l'impossible (?) mariage des trois.

*Hors norme relationnel*
Les histoires de ce recueil caressent tour à tour la crudité et poésie des sentiments autant que des corps et des étreintes, variété des paradigmes relationnels, triangles amoureux, idylle obsessionnelle, amour platonique, érotisme savant, sexe joyeux, aventures de passage, rencontres, ruptures, fantasme et réalité s'entremêlent au fil des pages pour dessiner un patchwork représentatif de la diversité amoureuse.
L'auteur esquisse ici un panorama de la question amoureuse qui ne se veut ni exhaustif ni universel mais espère encourager le lecteur à interroger sa propre place dans l'écologie sentimentale et sexuelle, sans dramatisation de l'un ni de l'autre. 

*Plaisir textuel*
Le théâtre se mêle ici à la nouvelle et à la p'tite vite littéraire pour varier les plaisirs et les portes d'entrée dans l'univers amoureux des personnages qui peuplent ces pages.

*Avertissement*
Certains des textes de ce recueil contiennent des relations sexuelles consensuelles, explicites et non simulées. Si vous êtes facilement choqué par les choses du corps, ce livre n'est sans doute pas pour vous.

Avis :
Pour une fois je vais commencer ma chronique autrement. C’est assez rare que je dise le pourquoi ce livre m’a attirer plus qu’un autre, mais c’est ce que je vais faire pour « Qui a encore le temps de tomber amoureux ? »
J’ai choisi ce roman pour son titre, je n’ai même pas lu le résumé, seulement le titre. 
Ce titre reflète -selon moi- la société d’aujourd’hui mais plus particulièrement ma génération, à ce jour, beaucoup de relation commence car on ne veut pas être seul et faire qu’on veut faire comme les autres, très peu de couple ce créer sur une base de sentiments amoureux, de sentiments tout court même. 

Beaucoup de mes amis me disent «les sentiments se développent avec le temps ». Non. Non les sentiments ne se développent pas avec le temps, les sentiments sont présents avant la relation, sortir avec quelqu’un et se dire « je l’aimerai peut être un jour » ne me semble pas correcte, déjà pour la personne avec qui on est en relation, mais également pour soi. 

En résumé, vous vous dites «je veux faire comme les autres et être en couple, je me mets avec quelqu’un et avec un peu de chance je ressentirai peut être quelque chose pour lui » 

Pensez vous que c’est juste envers vous même ? Envers la personne avec qui vous êtes ? 

Allez vous faire pareil pour choisir votre futur mari et/ou le père de vos enfants ? 

C’est pour toutes ces raisons que ce roman m’a en quelque sorte appelé, le titre pouvais n’avoir aucun rapport avec ce que j’ai dis plutôt, mais je ne m’en souciais pas, je savais que j’allais l’aimais. 

Parlons maintenant du roman, je ne vais pas vous faire une présentation des personnages car il y en a beaucoup, et ils n’ont pas tous des noms, car c’est un recueil de micronouvellles et de nouvelles mais aussi d’une pièce de théâtre, toutes parlent des relations amoureuses et du sexe, explicitement ou non, poétiquement ou pas. Chaque nouvelle a quelque chose de particulier qui m’a fait toutes les aimés de manière différente, mais le point commun entre toute sont la magnificence des mots choisis, des descriptions, l’auteur a une plume juste magnifique qui n’est pas assez connu, on devrait en parler de par tout ! 

Pour tout dire, j’ai même hésité à en parler à ma professeur de français lorsqu’on a parler des premières rencontre amoureuse, je ne l’ai pas fais pour une raison un peu bête dira t-on, mais quand je veux partager quelque chose avec un de mes professeurs, il faut que je me sente un minium proche de ce professeur, j’ai parlé de ce blog qu’à peu de personne et quelques professeur en font partie car j’ai confiance en eux, ma professeur de français c’est autre chose, c’est une très bonne professeur mais elle n’est pas assez proche des élèves comme ma professeur d’anglais renforcé ou de littérature anglaise. Fermons cette parenthèse et continuons de parler du roman. 

Certaines ne font que quelques pages, mais elles vous transportent et vous font rêver. Comme je l’ai dis plus tôt, elles parlent toutes de sexe mais de manière très poétique, ce qui selon permet de faire découvrir le genre érotique à plus de personne qu’un roman normal avec moins de poésie et plus de mots explicites. 

Le petit plus de ce roman est, je trouve, la mise en page très aérée, elle permet une lecture beaucoup plus fluide et est parfaitement adapté au dyslexique. 
En conclusion, si vous voulez en prendre pleins les yeux je ne peux que vous conseiller ce magnifique roman !


Auteur : Anaël Verdier
Page : 232
Édition : Auto Édition 
Parution : 12 avril 2018


Merci de m’avoir offert votre livre et permit de voyage dans votre univers, j’en ai apprécier chaque seconde !

dimanche 18 novembre 2018

Manhattan Marilyn


              

                Synopsis :

Ancienne Marine en Irak, Kristin Arroyo découvre dans les affaires de son grand-père décédé - un célèbre portraitiste - des clichés inédits de Marilyn Monroe. Aidée par un photographe, elle décide de monter une exposition.

Malheureusement, rien ne se passe comme prévu : une mystérieuse organisation s'en prend à eux. Pourchassée, traquée, la jeune femme va rapidement comprendre que son destin est lié à celui de Marilyn Monroe et s'efforcer de reconstituer les derniers jours de l'égérie hollywoodienne afin de percer le mystère qui entoure sa disparition.

           Avis :

               Aujourd’hui je vais vous parler de Manhattan Marilyn, gros coup de cœur du mois ! C’est un thriller tout à fait extraordinaire ! Pour une passionnée comme moi de JFK, Marilyn Monroe, des militaires, des Agences et groupes secrets américains et des théories du complots, je ne pouvais pas mieux tomber ! Donc vous l’aurez compris, on va parler complots, lequel ? L’un des plus célèbres : Celui sur la mystérieuse mort de Marilyn Monroe bien sûr !                Un prologue nous met tout de suite dans le bain, on se met à la place de Marilyn pour revivre l’une des scènes les plus célèbres de sa vie : celle de la soirée donnée en l’honneur du Président Kennedy, celle où Marilyn chantera Happy Birthday de sa voix la plus érotique possible, et pour cause, nous avons a faire à l’ex-amante du Président ! Marilyn a réussi son coup, Kennedy est sous le charme et l’invite à passer la nuit avec lui, la dernière malheureusement… Lors de cette nuit, notre Marilyn apprendra un secret qui changera à jamais sa vie…
                Retour au présent, on fait maintenant la connaissance d’une ex-militaire, Kristin, elle milite en plein New York. Autour d’elle, des journalistes et photographes à la pelle, elle se laisse interpellé par l’un d’eux qui souhaite monter une exposition sur elle et sur la cause pour laquelle elle et ses compatriotes défilent dans la rue. Bien que sceptique, Kristin accepte et elle rejoindra Nathan le lendemain à son studio pour parler logistique. Elle emmènera avec elle quelques photos inédites que son grand-père a fait de Marilyn Monroe. Nathan décidera d’inclure Monroe à l’exposition, elle aussi est une femme forte comme notre militaire. L’exposition se passe très, mais après celle-ci, Nathan découvre un détail étrange sur une des photos faites par le grand-père de Kristin, une découverte qui entrainera sa mort et la traque de Kristin…                                                                                                       
Qu’est ce qui a bien pu déclencher cette traque à l’homme ? Qu’a fait Kristin pour être poursuivie ainsi par la mafia, le FBI, la police mais aussi une étrange agence inconnue pour elle jusque-là… ?


Bon je vous l’ai déjà dit, mais j’ai adoré ma lecture, étant une grande fan des théories du complots, ce livre m’a facilement séduite. J’adore découvrir de nouvelle théorie sur la mort de telle star, c’est toujours un peu excitant de se dire que peut-être on ne nous a pas tout dis… En plus de cela, l’héroïne est une ex-militaire, que rêver de mieux ? De l’action ? Il y en a beaucoup dans ce livre ! De la romance ? Il y en a aussi un peu, mais attention, le livre ne tourne absolument pas autour de cette romance, même si c’est appréciable pour une aussi grande fan de romance que moi !
Comme je le disais, l’action est au rendez-vous dès le début du livre, course poursuite, bagarre…, ce que j’adore quand je lis des thrillers puisque cela me permet de rentrer dans l’histoire et de m’y accrocher très vite. L’intrigue est très bien ficelée, on apprend le fameux secret qu’à la fin du livre, et je peux vous dire que je ne pensais même pas à cela !
Mais le petit plus de ce roman, c’est qu’il est très réaliste grâce à la superbe plume de l’auteur, on pourrait vraiment croire que tout ceci s’est passé, et peut-être est-ce le cas ?


Je remercie l'auteur de m'avoir offert son livre. 

Auteur : Philippe Laguerre
Page : 334
Édition : Critic Editions
Parution : 19 Mai 2016

mercredi 7 novembre 2018

Ragdoll




Synopsis :
Un " cadavre " recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l'a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon.
Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l'inspecteur " Wolf " Fawkes dirige l'enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l'inspecteur Baxter.
Chaque minute compte, d'autant que le tueur s'amuse à narguer les forces de l'ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner.
Le dernier nom est celui de Wolf


Avis :
Aujourd’hui je vais vous parler d’un thriller que j’ai sélectionné pour le challenge « The Black November » : Ragdoll de Daniel Cole.
                Ma mère m’a acheté ce livre sur une aire d’autoroute après nos vacances d’Août, je ne l’ai pas ouvert de suite pour me le réserver justement pour le mois de novembre ! J’ai tout de suite sus que j’allais l’aimer juste à cause du surnom de l’héros : Wolf, déjà j’aime énormément les loups et ensuite cela m’a fait penser au film Mr Wolf que j’ai vu avec mon père, mais qui n’a rien à voir avec ce livre en revanche.
                Ragdoll, c’est l’histoire d’un flic qui a été écarté de la police après avoir battu au tribunal un suspect sur une affaire de meurtre, Wolf, l’enquêteur en charge de ce dossier, était persuader de sa culpabilité mais les « preuves » était en faveur du tueur en série. Suite à cela, Wolf est contraint de passer un peu plus d’un an dans un centre spécialisé. Quelques temps plus tard, On retrouve le même suspect sur une scène de crime, au-dessus du corps d’une petite fille brûlée vive, Wolf avait raison depuis le début…                                                                                                                                                        4 ans après ce tragique événement, nous retrouvons Wolf dans son nouvel appartement alors qu’il reçoit un appel de son chef lui priant de se rendre sur le lieu d’un meurtre. Étrangement, ce lieu se trouve juste en face de l’appartement de Wolf. Une fois sur le lieu, Wolf retrouve un corps oui, mais constitué de plusieurs victimes. 6 pour être exact. En partant, Wolf se rend compte que l’index de la -ou plutôt les- victime(s) est pointé en direction de l’appartement de l’inspecteur, coïncidence… ?


                J’ai A-DO-RE ce roman, cela faisait longtemps que je n’avais pas été aussi pris dans un thriller depuis celui de Vincent Hauuy, Le tricycle rouge. Il est vrai qu’au début j’aimé beaucoup, mais je n’étais pas en adoration et surexcité de savoir la suite, cet état est venu a la moitié du roman une fois que l’enquête à bien était mis en place, que les hypothèses se sont multipliés, et les cibles mortes.  A partir de là, je ne l’ai plus lâché une minute ! Wolf est vraiment un personnage complexe que j’ai adoré découvrir, comme celui de sa partenaire Baxter. J’ai eu du mal a cerné leur relation, on n’était pas au point du « Je t’aime, moi non plus ! » mais pas loin, ils se cherchent pendant une bonne partie du roman tout en restant de très bon partenaire et amis pendant l’enquête. Un des deux finira par prendre une décision pour mettre les choses au point.
                J’ai beaucoup aimé l’enquête, la découverte du corps composé de plusieurs victime m’a fait penser à Frankenstein, les enquêteurs vont d’ailleurs devoir découvrir à qui appartient les membres du cadavre, des surprises les attendent… L’action est bien sûr au rendez-vous, mais la tristesse, l’angoisse aussi, je me suis sentie oppressé à certains moments, en colère à d’autres, bref l’auteur -que je ne connaissais pas jusqu’à présent- arrive merveilleusement bien à retranscrire les émotions.
                Ce que je trouve dommage, c’est l’identité du tueur, j’aurais préféré que Wolf découvre qu’il s’agit de quelqu’un qui connait, mais à côté de cela, les raisons et les actes du tueur sont très bien trouvé, cela m’a fait penser à un vrai film d’horreur !
                Mais, malgré cela, j’ai adoré la fin, déjà pour les paroles échangées entre Baxter et Wolf, mais aussi car le roman peut se terminer là sans qu’on est cinquante milles questions qui nous tourne dans la tête, ou alors on peut lire la suite des aventures de Wolf et Baxter dans la suite intitulé L’Appât.

Auteur : Daniel Cole
Page : 519 
Édition : Pocket
Parution : Mars 2018

               

dimanche 4 novembre 2018

The Black November


Bonjour à tous ! 

    Aujourd’hui je viens vous parler du défi livresque « The Black November » disponible sur la page Facebook du même nom, il s’agit d’un défi centré sur les thrillers et le mois de novembre, nous avons pour chaque semaine de ce mois-ci un thème à respecter pour choisir notre thriller je vous les présente grâce à cette photo tirée du groupe Facebook : 





Donc comme vous l’aurez compris, pour valider ce challenge il faut avoir lu entre 2 et 20 thriller correspondant aux thèmes donnés pendant le temps imparti. Ce défi ne dure qu’un mois mais ce renouvelle chaque année alors n’hésitez pas à rejoindre le groupe ici ! 
C’est l’occasion pour moi de vider un peu ma PAL de thriller, car ce n’est que grâce à ce challenge que j’en lis généralement !

Voici ma sélection de thriller pour ce mois-ci :

1 au 4 novembre 2018 - thriller de moins de 300 pages 
  • Les dix petits nègres d’Agatha Christie (un classique que j’avais dans ma bibliothèque depuis longtemps !)

                Résumé : En a-t-on parlé de l’Île du Nègre ! Elle avait, selon certains, été achetée par une star de Hollywood. Des journaux avaient insinué que l’Amirauté britannique s’y livrait à des expériences ultrasecrètes. Bref, quand ils reçurent –sans savoir de qui– cette invitation à passer des vacances à l’Île du Nègre, tous les dix accoururent.


  • Les indiscrétions de Poirot d’Agatha Christie (je suis une grande fan d’Hercule Poirot, je commence petit peu par petit à me faire ma petite collection !)

                Résumé : « Richard Abernethie est décédé brusquement chez lui d’une crise cardiaque. » C’est ce qu’ont écrit les journaux. Tous les proches sont accourus pour les obsèques et tout se serait passé très correctement si cette écervelée de Cora n’avait bêtement demandé : « Il a bien été assassiné, n’est-ce pas ? » Cette question incongrue jette, évidemment, un froid dans la réunion de famille.
Six ou huit coups de hache assenés, dès le lendemain, sur le crâne de la bavarde, et un peu d’arsenic fourré dans le gâteau de sa dame de compagnie, justifieront l’intervention d’Hercule Poirot. Son fameux sens de la déduction prouvera que l’innocente question de Cora n’était pas si sotte…




5 au 11 novembre 2018 - thriller dont le titre ne contient qu’un seul mot 
  • Ragdoll de Daniel Cole (livre offert par ma mère sur une air d’autoroute après un début de vacances catastrophique)

Résumé : Un " cadavre " recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l'a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon.
Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l'inspecteur " Wolf " Fawkes dirige l'enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l'inspecteur Baxter.
Chaque minute compte, d'autant que le tueur s'amuse à narguer les forces de l'ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner.
Le dernier nom est celui de Wolf
12 au 18 novembre 2018 - thriller se passant en Amérique du Nord 
  • Les secrets d’Asher Falls d’Amanda Stevens

Résumé : Chaque cimetière a son histoire. Chaque tombe, ses secrets.
Depuis son arrivée à Asher Falls, en Caroline du Sud – une petite bourgade ramassée sur les contreforts des Blue Ridge Mountains, dont elle doit restaurer le vieux cimetière –, Amelia ne peut se départir d’un oppressant sentiment de malaise. Comme si sa venue ici suscitait la défiance des habitants… Pourquoi, en effet, ceux-ci s’enferment-ils dans le mutisme dès qu’elle évoque le cimetière de Bell Lake, englouti cinquante ans plus tôt sous les eaux profondes et insondables d’un lac artificiel ? A qui appartient la tombe qu’elle a découverte cachée au cœur de la forêt et dont personne, apparemment, ne sait rien ? Et, surtout, qui a tenté à plusieurs reprises de la tuer ? Si elle veut trouver la réponse à toutes ces questions, Amelia le sait : elle devra sonder l’âme de cette ville mystérieuse et en exhumer tous les secrets…
  • Manhattan Marilyn de Philippe Laguerre (un service presse que j'ai reçu de l'auteur et qui me semble très prometteur !)

Résumé : Ancienne Marine en Irak, Kristin Arroyo découvre dans les affaires de son grand-père décédé - un célèbre portraitiste - des clichés inédits de Marilyn Monroe. Aidée par un photographe, elle décide de monter une exposition.

Malheureusement, rien ne se passe comme prévu : une mystérieuse organisation s'en prend à eux. Pourchassée, traquée, la jeune femme va rapidement comprendre que son destin est lié à celui de Marilyn Monroe et s'efforcer de reconstituer les derniers jours de l'égérie hollywoodienne afin de percer le mystère qui entoure sa disparition
19 au 25 novembre 2018 - thriller d’une autrice française 
  • Jusqu’à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel (autrice qui est né dans la ville où je réside actuellement !)

Résumé : Vincent est guide de haute montagne dans le Mercantour. Il vit retranché dans la solitude depuis que sa femme l'a quitté, cinq ans plus tôt, sans aucune explication. Un souvenir toxique, à l'image de l'ancolie, fleur somptueuse dont la brûlure est intolérable. Le seul remède qu'il a trouvé pour dépasser cette trahison est d'entretenir une réputation de Don Juan. Mais lorsqu'une jeune femme plus fragile que les autres se suicide peu après leur rupture, Vincent est sous le choc, et se marginalise encore davantage. Seule Servane, une nouvelle recrue de la gendarmerie fraîchement mutée dans la région, ne lui tourne pas le dos et parvient à pénétrer son univers. Fascinée par la montagne, elle lui demande de l'initier à ce milieu rude mais passionnant. Peu à peu, dans ces grands espaces et cette nature grandiose, les deux êtres solitaires vont se lier d'une amitié profonde¿ Mais la montagne sait aussi se montrer cruelle : le meilleur ami de Vincent est retrouvé mort au fond d'un ravin. Aux yeux de tous, un accident tragique, banal. Pourtant, le guide refuse de croire qu'il s'agit d'une chute mortelle, d'autant plus qu'il commence à recevoir, au compte-gouttes, de mystérieux messages anonymes semblant vouloir le mettre sur la piste du ou des assassins. Secondé par Servane, Vincent se lance alors dans sa propre enquête, mais il est loin d'imaginer l'horreur de ce qu'ils vont mettre au jour : des secrets qui, peut-être, auraient dû rester enfouis au plus profond de cette vallée d'apparence si paisible.
26 au 30 novembre 2018 - thriller scandinave 
  • Le bonhomme de neige de Jo Nesbø

                Résumé : Oslo, novembre 2004, la première neige tombe sur la ville. Dans le jardin des Becker, un bonhomme de neige fait irruption, comme sorti de nulle part. Le jeune fils remarque qu'il est tourné vers la maison et que ses grands yeux noirs regardent fixement leurs fenêtres. Dans la nuit, Birte, la mère, disparaît, laissant pour seule trace son écharpe rose, retrouvée autour du cou du bonhomme de neige... 
Dans le même temps, l'inspecteur Harry Hole reçoit une lettre signée «le bonhomme de neige» qui lui annonce d'autres victimes. Plongeant son nez dans les dossiers de la police, Harry met en lumière une vague de disparitions parmi les femmes mariées et mères de famille de Norvège. Toutes n'ont plus donné signe de vie le jour de la première neige... 
D'une sobriété étonnante, Harry Hole va se retrouver confronté, pour la première fois de sa carrière, à un tueur en série agissant sur le territoire norvégien et qui le conduira jusqu'au gouffre de sa folie...


Petite PAL que j’agrandirai peut-être, mais seulement en fonction des livres qui se trouvent déjà dans ma bibliothèque, c’est pourquoi seulement la liste des thrillers se passant en Amérique du Nord risquera de s’agrandir. 

La douzième victime


Bonjour à tous ! Je reviens pour vous présenter un thriller, La douzième victime, selon moi, le mois de novembre est le parfait moment pour lire ce genre de livre, ce service presse ne pouvait pas mieux tomber ! 



Synopsis :

Strasbourg. Un train percute une berline de luxe. Le conducteur, un influent chercheur en IA, est retrouvé à des dizaines de mètres de l’impact.
Lyon. La même nuit, le laboratoire qu’il dirigeait est piraté. Alors qu’il était sur le point de faire une découverte majeure, les résultats de ses recherches ont disparu. Et avec, quelque chose qui va susciter la convoitise de beaucoup de monde.

Des mercenaires prêts à tout, agissant en pleine rue. Des expérimentations secrètes. Des agents de la sécurité intérieure.

Rien ne sera épargné au commandant Luc Saint Antoine, à qui l’on impose l’affaire. Il ne se doute pas à quel point elle va bouleverser sa vie.
Il va mener la plus incroyable enquête de sa carrière.

Avis :

    Je vais donc vous parler de La douzième victime de Cyril Vallée, je n’ai pas lu énormément de thriller dans ma courte vie puisque j’ai commencé que l’année dernière avec Le tricycle rouge de Vincent Hauuy que j’avais tout simplement adoré, j’ai ensuite voulu lire du Kathy Reichs car j’adore la série Bones mais je n’ai pas plus été emballé que cela. J’ai lu de temps quelques autres thriller mais sans plus, je n’ai pas réussi à retrouver le même engouement que quand j’avais lu Le tricycle rouge ou La vértité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker jusqu’à ce roman. Mais le plus remarquable, c’est que c’est un roman français, j’ai toujours été déçu par les romans français, je l’ai ai toujours trouvé ridicule tant dans l’histoire que dans le choix des prénoms et il est rare que je lise des auteurs français, mais je suis complètement et irrévocablement tombé amoureuse de ce livre, vous vous demandez certainement ce qu’il a de si spécial, continué votre lecture et vous le saurez…

La première chose essentielle pour moi dans un bon thriller c’est l’atmosphère, l’ambiance. Il peut en avoir une mais qui n’est pas adéquate au moment, il peut ne pas en y avoir du tout, l’atmosphère peut être neutre et ce qui est rare l’atmosphère peut parfaitement convenir. C’est le cas pour ce roman, et ceux dès le début ! On commence par un homme qui se retrouve temporairement à la rue à la suite de malheurs successifs, un jour on lui propose de l’argent en échange d’un service : il doit emmener une voiture à un endroit X. Malheureusement pour cet homme, il ne verra jamais la couleur de son argent car il restera coincé dans la voiture qui elle s’est arrêtée sur un passage à niveau. Je vous laisse deviner la suite : un train arrive, même en autant cassé un carreau pour tenter de s’enfuir, l’homme n’échappera pas au train. 

Second point positif mais qui me concerne seulement, c’est l’intervention de l’armée. J’ai toujours été passionnée par l’armée et j’ai toujours adoré lire des romans sur elle, alors un thriller mélange l’armée c’est le combo gagnant pour moi ! C’est un univers qui m’a toujours passionné surtout les équipes secrètes comme les Seals par exemple.  Luc, militaire, se voit confier l’enquête de ce train ayant écrasé la voiture, meurtre ? Suicide ? Il va tâcher de découvrir ce qu’il s’est passé !

                J’ai trouvé les personnages particulièrement attachants, au tout début on ne comprend pas vraiment le rapport entre tous ses personnages : les deux enquêteurs, Luc et Eric, et une étudiante, Clarisse. Mais celle-ci a oublié de rendre un devoir, qu’elle importance me diriez-vous ? Et bien ce devoir se trouve chez elle… (je reconnais que sur ce coup-là je ne vous aide pas vraiment !)
               
                En bref, ce livre nous fais passer par trente-six milles émotions différentes, il nous tient en haleine tout du long ! Je le trouve particulièrement réussis grâce à l’atmosphère oppressante et pesante mais aussi avec l’action qui nous en fais voir de toutes les couleurs !

Auteur : Cyril Vallée
Editeur : Edition Heartless
Parution : 5 septembre 2018
Pages : 426

Comme une aurore dans la brume

Synopsis :     Sørjevik , Norvège, 871     Haakon est furieux. Son jarl et meilleur ami,  Loken , lui a imposé de s’occuper de la ...