Babelio

Mon profil sur Babelio.com

jeudi 30 août 2018

Succombons

Je tiens à remercier l’auteur pour m’avoir offert son livre et je suis par conséquent, ravie d’avoir pu découvrir son univers.

Synopsis :

Ruby fantasme sur son voisin qu’elle épie tous les soirs. Cet homme lui plaît, il l’envoûte. Surtout quand il s’adonne à certaines pratiques qu’elle ne connaît pas, mais qui lui font envie.


Il suffira d’une rencontre fortuite pour que la vie de Ruby change... du tout au tout...




Avis :

    La première chose à savoir, est que ce livre est un livre érotique avec de la romance, et non une romance érotique. Oui, il y a bien une différence : l’un contient plus de sexe que l’autre. Cela va être une première pour mon blog d’ailleurs !
    C’est donc un roman érotique traitant du BDSM, plutôt soft, qui peut donc convenir à un assez large public. Je vais commencer par le plus important : oubliez les livres « 50 nuances de… » et ne les comparez pas à ce roman, ça n’a rien à voir. Là où la plume de E L James est fade, celle de l’auteur de « Succombons » Maréane JC est riche et merveilleuse.
    Ruby est chaque soirs impatiente d’arriver chez elle pour observer son voisin pratiquer le BDSM, chaque soir elle l’observe en espérant qu’un jour sa serviette tombera et qu’ainsi elle pourra le voir d’un peu plus près, chaque soir elle fantasme sur lui. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que ce voisin sait qu’elle l’observe, et il s’en réjouit : il va pouvoir commencer à jouer avec elle, lui aussi.
    Bien que le BDSM soit de sortie, nous avons également une magnifique histoire d’amour qui se construit à chaque page tournée. Il n’est pas seulement question de sexe dans ce livre, et c’est la raison pour laquelle j’ai eu un gros coup de cœur sur celui-ci : Il est question d’amour et de respect aussi. Car oui, dans une relation BDSM il faut du respect, c’est même primordial, et j’en ai plus trouvé dans ce livre que dans la ville où je suis.
    Il y a également quelques rebondissements surprenants qui nous fond tenir en haleine. Et oui, ce livre ne parle pas seulement de fessées et autres pratiques érotiques, alors mettez tous vous préjugés aux placards et dépêchez-vous d’acheter ce bouquin !
    Vous l’aurez compris, j’ai aimé ma lecture. C’est le seule livre érotique que je n’ai pas trouvé idiot et que j’ai réussi à finir sans rigoler ou me moquer des personnages. Se sont de vraies personnes avec de vrais caractères qui sont décrites dans ce livre, pas le genre de livres/nouvelles d’une dizaine de pages qui sont tellement ridicules qu’on arrive même pas à s’immerger un tant soit peu dans l’histoire.

mardi 28 août 2018

Ahogur tome 1


Je tiens à remercier l'auteur pour m'avoir offert cette pépite ! 


Synopsie :
Ahogur est le premier volet d’une histoire se déroulant à une époque similaire à nos temps médiévaux. Dans un monde sans nom, au cœur des contrées humaines, Ulysse élève seul une poignée d’enfants trouvés. Le bûcheron leur enseigne tout ce qu’il sait et à eux six, ils forment une curieuse famille. Leur vie aurait pu suivre paisiblement son cours si d’inhabituels événements ne s’étaient produits à deux pas de chez eux. Des évènements qui ramenaient Ulysse vingt ans plus tôt, vers un passé tumultueux.
Pressentant une menace dont elle ne sait rien, Solène sa fille, sera celle par qui la vérité fera son chemin. Ce faisant, elle apprendra que la violence et la mort se joignent parfois à l’amour et l’amitié par des détours inespérés. Et sous l’égide de l’alchimiste, elle découvrira l’existence de tout un monde caché au regard des humains. Où les créatures féériques et les potions miraculeuses deviennent la normalité. Pour Solène, le voyage ne fait que commencer.
Avis :
                Ce livre est le premier que je lis de ce genre là, d’habitude les seuls livres historiques que je lis ce déroule un peu plus tard dans l’Histoire et ce passe en Ecosse, en Angleterre ou en Irlande !
                C’est donc encore une fois une première pour moi ! Et qu’est-ce que j’ai aimé ma lecture, j’ai passé de très bon moment en lisant ce livre et en faisant la connaissance d’Ulysse et sa famille !
                Pour moi, ce livre est un excellent mélange entre un thriller et un livre historique, l’un ne dépasse pas l’autre, ils se complètent.
                Commençons par le commencement, nous retrouvons donc Ulysse et sa famille qui se compose d’enfants abandonnés par leurs parents, Ulysse n’est donc pas vraiment leur père mais c’est tout comme, c’est même un père assez moderne puisqu’il veut absolument que ses enfants contractent un mariage d’amour et non d’argent, ce qui étonnant pour l’époque.
                Ulysse à un passé assez obscure, on pense avoir décrypter le personnage… et paff ! Revirement de situation on apprend quelque chose sur lui. C’est ce passé qui va le rattraper malgré lui…              
                Il aura fallu qu’un carnage se produise suivit d’un assassinat pour que ce sombre passé refasse surface et mette en danger toute la petite famille d’Ulysse.  Mais c’est aussi cette même famille qui va résoudre les nombreux mystères qui planent…
                Je ne vais pas trop développer ce point, car ce serai trop vous révéler, mais sachez que ce livre est une vraie pépite, on a également plusieurs points de vue, ce qui m’a un peu perturbé au début étant habituée à un ou deux points de vue maximum. Les personnages sont très développés mais ce que j’ai préféré, c’est le contexte et l’enquête.
                Si vous aimez le médiéval, le suspens, le mystère et l’aventure, ce roman est fait pour vous !


 Auteur : Sonia J. Fadda
Éditeur : Auto-Edité
Pages : 463
Parution : 27 Décembre 2017



vendredi 3 août 2018

Les chroniques de la Bloody Doll tome 1

            Aujourd’hui je reviens vers vous pour vous parler d’une magnifique lecture que j’ai découvert garce à un SP, il s’agit du premier tome des chroniques de la Bloody Doll « Elianne, trouve-moi si tu le peux »



Synopsis :

Elianne avait des rêves...jusqu'à cette nuit.

Face au massacre de sa famille, l'innocence s'est envolée, remplacée par une sombre colère.

Elianne s'est mise à tuer au point de devenir le pire cauchemar des créatures de ce monde.

Les années se sont écoulées laissant derrière elles du sang et des larmes...

À présent, Elianne est une jeune fille au lourd passé qui vit avec une mystérieuse femme dans la ville de Misté où elles se sont installées.

Elle va découvrir que le monde qu'elle pensait avoir quitté l'a finalement rattrapée pour le meilleur...et surtout le pire.

Une sombre entité s'est réveillée dans la ville et fait de nombreuses victimes. Elianne n'a pas le choix, elle doit renouer avec la tueuse qu'elle était jadis pour aider le Conseil de la ville à traquer ce monstre.

Vampires, Loups-garous, anges déchus et bien d'autres créatures surnaturelles l'attendent.

Elianne sera-t-elle capable de résoudre ce nouveau mystère tout en oubliant son sombre passé ?

Avis :
            Comme je vous le disais, l’auteur m’a proposé de lire son livre en échange d’une chronique, étant une histoire fantastique et surnaturel j’ai tout de suite accepté, et j’ai bien fais ! La personne d’Elianne m’a fait pensé à Rebecca Kean, une jeune fille forte qui doit se cacher et cacher ses pouvoirs mais qui est ensuite convoquée par un conseil pour traquer un assassin, sans rentrer dans les détails ça ressemble assez à la saga Rebecca Kean, ça peut être un point négatif pour certains, mais pas pour moi, ça ne me gêne absolument pas car j’ai autant adoré Rebecca qu’Elianne, et malgré que la trame de départ sois très ressemblante, il y a quand même dans l’histoire de grandes différences. 
            
          J’ai beaucoup aimé les deux héros également, je ne peux pas trop vous parler d’eux sans dévoiler une partie de l’histoire donc je serais bref. 
Nous avons un loup alpha d’un côté : Will et un vampire de sang pur (#VampireKnight) : Armand deux espèces différentes qui sont censés se détester ou au moins ne pas se parler mais pour eux, les préjugés sont tombés, Will et Armand sont amis, et ils s’entendent très bien ! C’est d’ailleurs les premiers a remarqué que quelque chose clochais chez Elianne. 

              Mis à part cette histoire d’assassinat, il y a l’histoire d’Elianne en elle même, on apprend qui elle est, ce qui lui es arrivé etc.
C’est également cela qui m’a fait à Rebecca Kean, pour ceux qui connaissent, souvenez-vous : on apprend le passé de Rebecca au fur et à mesure dans le premier tome et bien c’est ce qu’il ce passe pour Elianne ! 

         Mais, on contrario, dans l’univers de Rebecca Kean, les anges n’existent pas ! 
                  Elianne a pu faire la rencontre de quelques anges qui sont inscrit à la même école qu’elle, même si on en parle pas beaucoup dans ce premier tome (une page par-ci par-là) c’est certainement les moments que j’ai préféré (ça et les scènes d’actions !) car on apprend des choses, et moi j’aime combiner l’utilité à l’agréable ! 

                 Petit point amusant, pendant les trois-quarts du livre, je considérai celui-ci comme un livre jeunesse et j’allais vous le présenter ainsi, mais... finalement il ne l’ai pas ! C’est un bit-lit à 100% et c’est pour cela que je l’ai autant aimé ! 

             Et cette fin, c’est juste pas possible ! Sans vouloir faire de jeu de mots, je suis resté sur ma faim ! Même si je me doute ce qui va ce passer...

                  Bref, j’ai hâte de pouvoir lire la suite de cette saga !

Auteur : Marie Elbie 
Éditeur : Auto-Edité
Pages : 262
Parution : 27 Juillet 2018

Comme une aurore dans la brume

Synopsis :     Sørjevik , Norvège, 871     Haakon est furieux. Son jarl et meilleur ami,  Loken , lui a imposé de s’occuper de la ...